Accueil Entreprise Examen IGEL du HP Elite t655 en cours d'exécution

Examen IGEL du HP Elite t655 en cours d'exécution

by Tom Fenton

Nous avons examiné le HP t640 client léger il y a quelques années et j'ai trouvé les performances et la qualité de construction impressionnantes. Il a été publié juste avant la pandémie et la révolution massive du travail à domicile (WFH), qui, en effet, a vraiment poussé ce que nous attendons d'un dispositif de travail à distance. Les clients légers ont parcouru un long chemin au cours des deux dernières années et HP a pris à cœur les commentaires de leurs clients. Nous étions donc ravis d'avoir le HP Elite t655, son dernier client léger professionnel et successeur du t640.

Nous avons examiné le HP t640 client léger il y a quelques années et j'ai trouvé les performances et la qualité de construction impressionnantes. Il a été publié juste avant la pandémie et la révolution massive du travail à domicile (WFH), qui, en effet, a vraiment poussé ce que nous attendons d'un dispositif de travail à distance. Les clients légers ont parcouru un long chemin au cours des deux dernières années et HP a pris à cœur les commentaires de leurs clients. Nous étions donc ravis d'avoir le HP Elite t655, son dernier client léger professionnel et successeur du t640.

HP Elite t655 avant

Avant HP Elite t655

Nous avons également testé IGEL OS, un système d'exploitation conçu spécifiquement pour les clients légers et très facile à utiliser. Cependant, comme HP, IGEL a beaucoup appris depuis la pandémie et a implémenté de nouvelles fonctionnalités dans son système d'exploitation sur la base de ces leçons.

Dans cette revue, nous allons d'abord examiner certaines des améliorations apportées au t655 par rapport au t640 et suivre cela avec un examen pratique d'un t655 exécutant IGEL OS, une option sur de nombreux clients légers HP.

Technologie de communication unifiée et de collaboration (UCC)

Au cours des trois dernières années, il est devenu évident que les utilisateurs avaient besoin que les appareils qui se connectent à leurs postes de travail distants possèdent quelques attributs clés : ils devaient être plus puissants, plus écologiques et capables de prendre en charge la dernière technologie de bureau à distance.

HP Elite t655 arrière

Retour HP Elite t655

L'une des transitions les plus importantes dans le travail à distance est l'utilisation intensive de la technologie de communication et de collaboration unifiées (UCC). L'époque des interactions en face à face avec des collègues est révolue depuis longtemps. Aujourd'hui, les collègues et les équipes peuvent être situés n'importe où dans le monde, ce qui rend les applications UCC telles que Zoom ou Teams essentielles pour rester en contact.

L'exécution d'applications UCC sur un poste de travail distant peut être problématique car elles consomment beaucoup de ressources et le trafic réseau doit être acheminé via le centre de données où se trouve le poste de travail distant, même si la personne avec laquelle nous communiquons est juste à côté. Ces facteurs peuvent rendre problématiques les applications UCC, qui nécessitent une réactivité en temps réel.

Diverses technologies et techniques ont été conçues pour résoudre les problèmes liés aux applications UCC exécutées sur des postes de travail distants. Le plus efficace consiste à décharger ces applications et à diffuser du contenu Web du poste de travail distant vers le client léger. Ce processus est désigné par différents noms, mais nous l'appellerons redirection multimédia pour cet article.

La redirection multimédia rend les applications UCC plus réactives et libère les ressources matérielles (par exemple, CPU, RAM et réseau) du serveur sur lequel se trouve le poste de travail distant, ce qui permet d'exécuter davantage de postes de travail sur un serveur. De plus, l'augmentation de la densité d'invités réduit les exigences matérielles et les coûts de chaque poste de travail distant.

Configuration de la station de travail HP Elite t655 2

Configuration de la station de travail HP Elite t655

La redirection multimédia nécessite le matériel et les logiciels pour la prendre en charge. Bien que le passage d'un matériel serveur coûteux à un matériel client moins coûteux soit économiquement logique, cela nécessite que le client ait la capacité de le gérer. HP avait une fonctionnalité comme celle-ci à l'esprit avec le t655, étant donné son processeur quadricœur, son GPU intégré et jusqu'à 32 Go de RAM. Le logiciel doit également prendre en charge la redirection multimédia, prise en charge par IGEL OS pour VMware Horizon, Citrix et d'autres technologies de bureau à distance.

Les entreprises et les utilisateurs individuels exigent que nos appareils soient aussi écologiques que possible ; nous avons entendu plus d'un CTO nous dire que l'une de leurs principales initiatives est de soutenir une technologie plus verte. Pour s'aligner sur cette orientation environnementale, la mallette t655 utilise 45 % de plastique recyclé post-consommation et l'emballage est fabriqué à partir de carton recyclable plutôt que de mousse. Des décisions comme celles-ci lui ont valu une cote d'écolabel EPEAT.

Enfin, nous voyons de nouveaux acteurs sur le marché du bureau à distance, avec Microsoft Azure Virtual Desktop et Windows 365 (W365) comme les plus importants. IGEL prend en charge les deux technologies et propose même une édition IGEL OS Cloud PC, une version préconfigurée d'IGEL OS optimisée pour Windows 365 Cloud PC.

Présentation du client léger HP Elite t655

Le client léger HP t655 est conçu pour les travailleurs expérimentés qui utilisent jusqu'à trois moniteurs 4K.

Pour donner un bref aperçu de ses spécifications, le t655 est un petit client léger avec plusieurs ports USB et vidéo et est alimenté par un processeur AMD Ryzen Embedded R-Series de nouvelle génération. Il dispose également d'un lecteur NVMe et d'un support natif pour jusqu'à trois écrans UHD/4K. Il dispose de fonctionnalités de sécurité avancées telles que AMD Memory Guard et d'un composant NIST SP800-193 pour garantir que les données sur l'appareil sont aussi sûres que possible.

En plus de prendre en charge tous les principaux environnements VDI, il prend également en charge HP Anyware et des technologies émergentes comme Azure Virtual Desktop (AVD) et W365.

Le marché des clients VDI qui sont à la fois suffisamment puissants pour exécuter plusieurs moniteurs 4K et abordables pour un déploiement à grande échelle devient de plus en plus critique, car de nombreuses entreprises ont adopté une politique WFH ou doivent héberger les serveurs, les postes de travail et les données dont les utilisateurs ont besoin pour se connecter. dans un endroit séparé pour des raisons de sécurité et environnementales (chaleur et bruit). Les utilisateurs qui ont besoin de plusieurs écrans 4K ont tendance à travailler dans des secteurs tels que les médias et le divertissement (M&E), la finance, la conception de produits, l'ingénierie et la santé.

Dans cette revue, nous donnerons un aperçu détaillé des spécifications du t655, de la qualité de la conception et de la construction, ainsi qu'un résumé des tests que nous avons effectués. Nous exposerons ensuite les principales conclusions de ces tests, donnerons notre avis sur l'appareil et discuterons brièvement de ceux qui bénéficieraient de l'utilisation de ce produit.

Spécifications du client léger HP Elite t655

Vous trouverez ci-dessous les spécifications du client VDI t655 que nous avons utilisé dans cette revue. D'autres configurations du t655 sont disponibles.

Ports client léger HP t655

Fabricant: HP
Modèle: HP t655
Numéro de pièce: M98106
Prix ​​de détail suggéré: N/D
Type de client : Client léger de bureau
Facteur de forme: Petit bureau
OS: Windows 10 IoT Entreprise 2021 LTSC, HP ThinPro, système d'exploitation IGEL
Revu avec : Système d'exploitation IGEL
Protocoles d'affichage à distance pris en charge : Microsoft RDP ; HP RGS ; VMware Horizon RDP/PCoIP, Blast Extreme ; Citrix ICA/HDX, AVD et Win365. Tous les systèmes d'exploitation ne prennent pas en charge tous les protocoles.
Processeur AMD Ryzen Embedded R2314 avec Radeon Graphics (horloge de base 2.1 GHz, horloge boost jusqu'à 3.5 GHz max, 2 Mo de cache L2, 4 cœurs, 4 threads)
GPU GPU R2000 intégré
Mémoire 2 emplacements SODIMM (mémoire maximale - 32 Go de SDRAM DDR4-2667)
Testé avec deux SODIMM Samsung M16A471G2AB43-CWE DDR2 de 4 Go
Stockage 32 Go jusqu'à 512 Go de mémoire flash NVMe
Examiné avec le lecteur Micron 256 Go MTFDKBA256TFK GB NVMe
Speaker Système de haut-parleurs internes amplifiés pour une lecture audio de base
Commande Jusqu'à 3 écrans avec trois sorties vidéo DisplayPort 1.2
Puissance Adaptateur secteur externe intelligent 45 W
Ports 3 USB SuperSpeed ​​Type-A 5Gbps
3 USB SuperSpeed ​​Type-A 10Gbps
1 prise audio 3.5 mm
1 entrée/sortie audio
1 RJ-45
3 ports DisplayPort 1.2 pleine taille
1 alimentation CC
Autres ports optionnels disponibles
Options de connectivité réseau LAN Realtek RTL8111EPH avec prise en charge DASH
Realtek RTL8111HSH sans prise en charge DASH
Allied TelesisAT-27M2/SC-AA Fibre NIC 100FX
Allied Telesis AT-29M2/LC-AA Fibre NIC 1000SX
Allied Telesis AT-29M2/SC-AA Fibre NIC 1000SX
Options de connectivité réseau WLAN Carte sans fil Realtek RTL8852AE 802.11a/b/g/n/ax (2×2) Wi-Fi et Bluetooth 5.2
Realtek Wi-Fi 6 RTL8852BE 802.11a/b/g/n/ax (2×2) et carte sans fil Bluetooth 5.3
RJ45 – Contrôleur Realtek RTL8111HSH Gigabit Ethernet (GbE) avec prise en charge de la gestion à distance hors bande DASH
Combo Wi-Fi/Bluetooth Intel Wireless-AC 9260
2×2 Wi-Fi 802.11ac et Bluetooth 5
grandeur physique 1.38 x 7.87 x 7.87 pouces; 3.5 x 20 x 20 cm
Poids physique 2.5 lb ; 1.12 kg
Couleur Noir
Clavier Clavier filaire HP USB 320K
Souris Souris filaire HP 320M
Conformité aux normes UL, CSA, FCC, Energy Star, EPEAT 2019 et bien d'autres
Contenu de l'emballage t655, adaptateur secteur, souris et clavier HP, support de base, garantie et guide d'installation
Garantie pièces et main-d'œuvre de 1 et 3 ans disponible
Le port d'extension à l'arrière de l'appareil peut être configuré pour ces différentes options 1 HDMI
1 VGA
1 double série
1 carte réseau fibre
1 taux de signalisation SuperSpeed ​​USB Type-C® 10 Gbit/s (USB Power Delivery, DisplayPort™)
2 Taux de signalisation SuperSpeed ​​USB Type-A 5 Gbit / s
1 NIC fibre (connecteur LC/SC) ; 1 alimentation série
1 série d'alimentation configurable
1 port d'antenne externe

Conception et construction du client léger HP Elite t655

La boîte d'expédition en carton dans laquelle l'appareil était livré était lourde et bien conçue, et l'appareil lui-même était niché entre deux supports en carton et enveloppé dans un sac en plastique. Le clavier était dans une boîte en carton et la souris dans un sac en plastique. La boîte contenait également une alimentation électrique, un guide de garantie et d'installation, et le support de base.

Emballage HP Elite t655

Emballage HP Elite t655

Nous avons été impressionnés par l'utilisation de carton recyclable et l'absence d'emballage plastique. La quantité de plastique utilisée pour l'expédition était minime.

Clavier et souris client léger HP t655

HP Elite t655 sans boîte

L'avant de l'appareil dispose d'un bouton de mise sous tension avec voyants lumineux, de ports SuperSpeed ​​USB Type-A 5 Gbit/s et SuperSpeed ​​USB Type-A 10 Gbit/s et d'une prise audio 3.5 mm.

L'arrière de l'appareil comporte plusieurs ports, dont une entrée/sortie audio, un RJ-45, deux SuperSpeed ​​USB Type-A 5 Gbit/s, deux SuperSpeed ​​USB Type-A 10 Gbit/s et trois DisplayPort 1.2 pleine taille. La fente d'extension à l'arrière de l'appareil avait un port SuperSpeed ​​USB Type-C 10 Gbps (USB Power Delivery, DisplayPort), mais d'autres options sont disponibles.

L'arrière de l'appareil peut être retiré en appuyant sur un loquet et en retirant le capot arrière.

Le côté gauche de l'appareil comporte un couvercle qui peut être retiré pour afficher les certifications, les étiquettes réglementaires et le numéro de série de l'appareil. Le numéro de série sera nécessaire si vous avez besoin de contacter le service client HP pour obtenir de l'aide. Cela a également révélé une entretoise qui peut être utilisée avec un support de montage VESA 100.

Panneau arrière du client léger HP t655

Capot arrière HP Elite t655 retiré

Si vous souhaitez utiliser l'appareil en position verticale, un support (inclus) peut y être fixé.

Le côté droit de l'appareil peut être retiré pour exposer la carte mère. Comme il n'a pas de ventilateur, un caloduc le maintient au frais. Le lecteur M.2 NVMe et les autres composants interchangeables sont facilement accessibles. Le lecteur m.2 a un dissipateur thermique qui se trouve dessus lorsque le couvercle est dessus. La RAM est recouverte d'un boîtier en métal perforé.

Composants internes du client léger HP t655 (carte mère, CPU, GPU)

Composants internes HP Elite t655

L'ensemble du boîtier est en plastique noir avec des fentes d'aération en haut et en bas. Le boîtier est bien fait et conçu dans un souci de facilité d'entretien. Il peut être essuyé avec des lingettes nettoyantes ménagères courantes, ce qui est essentiel si l'appareil est utilisé dans un établissement de santé.

L'appareil utilise un processus AMD Ryzen Embedded R2314 avec 4 cœurs et 4 threads. Le processeur a une fréquence de base de 2.1 GHz et une fréquence de suralimentation de 3.5 GHz. Le processeur intègre un GPU Radeon Graphics R2000 Vega avec 384 cœurs de shader et une fréquence maximale de 1200 MHz.

Nous avons été agréablement surpris par la qualité du clavier et de la souris fournis avec l'appareil. Habituellement, si un clavier et une souris sont inclus avec un client VDI, ils sont de qualité acceptable mais sans particularité ; cependant, le clavier fourni avec cet appareil était de qualité supérieure à la moyenne.

Clavier et souris HP Elite t655

Système d'exploitation IGEL

L'appareil est livré pré-installé avec IGEL. Nous avons travaillé avec IGEL OS dans le passé (voir Couplage parfait : clients légers tout-en-un IGEL et LGCouplage parfait : clients légers tout-en-un IGEL et LGet Examen du client léger IGEL UD2), et nous avons été impressionnés par ses performances, sa large gamme de protocoles VDI pris en charge et sa finition générale.

Moniteurs HP

Le véritable test d'un client de bureau virtuel est sa convivialité. Nous avons utilisé le client t655 dans notre laboratoire Pacific Northwest pendant deux semaines avec différentes configurations.

Pour nos tests, HP a eu la gentillesse de nous fournir un Moniteur QHD HP E27q G5 27" et le Moniteur HP E27u G5. Bien que ces moniteurs ne soient que 2K plutôt que 4K, nous avons pensé qu'ils seraient typiques du type de moniteur que la plupart des entreprises choisiraient de déployer avec le t655.

Moniteur QHD HP E27q G5 27"

Les deux moniteurs ont une résolution native de QHD (2560 x 1440), un rapport de contraste de 1000:1, un rapport de contraste d'affichage (dynamique) de 8000000:1, une luminosité de 350 nits et un temps de réponse typique de 5ms GtG. La seule différence entre les deux est que le E27u peut également se connecter via un USB Type-C (qui peut fournir jusqu'à 15 W d'alimentation USB à l'appareil connecté), tandis que le E27q ne prend en charge que HDMI et DisplayPort pour la connectivité.

Les moniteurs sont dotés d'un filtre à faible lumière bleue qui réduit l'exposition à la lumière bleue sans aucun impact sur la précision des couleurs réelles du moniteur. Ils ont été construits dans le respect de l'environnement, car leurs composants en plastique sont composés à plus de 80 % de matériaux recyclés et leurs emballages sont 100 % issus de sources durables et recyclables. Il est certifié ENERGY STAR et enregistré EPEAT.

Les moniteurs sont livrés avec des câbles de connexion, une carte de garantie, une affiche d'installation rapide et un cordon d'alimentation secteur.

Configuration d'IGEL

Nous avons branché l'appareil sur le réseau câblé de notre laboratoire, puis connecté le clavier et la souris fournis avec l'appareil. Nous avons connecté l'appareil au moniteur HP E27u à l'aide du port USB-C.

Nous l'avons connecté à notre réseau via un câble Cat 6 via le port RJ45 de l'appareil. Le client était connecté via un réseau 1GbE avec un seul commutateur à un serveur hébergeant notre bureau virtuel Horizon local. Nous avons surveillé le réseau pendant nos tests pour nous assurer qu'aucun autre trafic n'était présent.

Nous avons allumé l'appareil en appuyant sur le bouton d'alimentation situé à l'avant. Nous avons vu un écran de démarrage HP, et après le démarrage de la machine, un assistant nous a été présenté qui nous a permis de configurer le système d'exploitation IGEL avec des éléments tels que la langue et le clavier.

Au cours du processus de configuration, nous avons eu la possibilité d'utiliser une licence de démarrage ou une licence de démonstration complète. La licence de démarrage dure 30 jours et ne nécessite pas d'enregistrement ; cependant, il ne contient pas le Multimedia Codec Pack, l'assistant de gestion unifiée (UMA) ou la gestion des appareils mobiles (MDM).

Nous avons choisi d'obtenir la licence de démonstration de 90 jours car elle comprend divers codecs. Après avoir rempli un formulaire demandant notre nom, notre société, etc., on nous a dit que notre licence avait été "récupérée" et que l'appareil devait être redémarré.

Configuration d'une connexion Horizon

Après le redémarrage du système, nous avons configuré une connexion à un poste de travail Horizon TestDrive. Pour ce faire, nous avons cliqué sur l'icône de la clé (paramètres) sur le côté gauche de la barre des tâches et cliqué sur Sessions > Client Horizon > Horizon Client mondial. À partir de là, nous avons configuré notre session Horizon pour utiliser la redirection multimédia VMware, la vidéo audio en temps réel (RTA), la redirection multimédia HTML5, l'optimisation Microsoft Teams et le plug-in multimédia Zoom VDI.

Nous avons ensuite cliqué Sessions Horizon Client, ce qui nous a permis de configurer notre connexion Horizon. Horizon peut utiliser RDP, Blast ou PCoIP pour le protocole de connexion, mais nous avons choisi d'utiliser Blast. Horizon Client était la version 2203, qui fonctionnera avec Horizon 7 et 8.

Après avoir configuré la connexion Horizon, il a placé une icône sur le bureau et dans le menu Démarrer.

Configuration de l'appareil

Avant de mener nos tests d'utilisation, nous voulions avoir une meilleure idée de l'exhaustivité d'IGEL en explorant son menu. Nous avons d'abord accédé aux paramètres de l'appareil en cliquant sur l'icône des paramètres (clé) dans le coin inférieur gauche de la barre d'outils.

Le volet Configuration comporte de nombreux menus déroulants différents, notamment Sessions (pour configurer les connexions VDI), Accessoires, Interface utilisateur, Réseau, Périphériques, Sécurité et Système. Nous avons exploré certains de ces domaines, et ce faisant, nous avons remarqué qu'il exécutait la version IGEL 11.07.160.01.

Nous voulions voir dans quelle mesure les intégrations tierces fonctionnaient avec IGEL, et comme nous devions surveiller les performances de l'appareil et y accéder à distance pendant nos tests, nous y avons installé l'agent ControlUp Edge DX. Nous l'avons fait à partir du menu de personnalisation IGEL. Après l'avoir configuré, l'appareil est apparu sur le portail Edge DX.

Test d'un bureau virtuel basé sur le cloud et activé par GPU

Aux débuts de la VDI, sa base d'utilisateurs était principalement composée de travailleurs à la tâche qui utilisaient une ou deux applications bureautiques. Maintenant, nous voyons des entreprises utiliser des applications qui nécessitent des GPU. Pour voir à quel point cela fonctionnait, nous avons utilisé VMware TestDrive pour nous connecter à un bureau compatible GPU, puis avons exécuté des applications gourmandes en vidéo.

Nous avons joué une vidéo haute définition à partir d'un navigateur Web sur les bureaux virtuels.

Le processeur du client a atteint 11 % et environ 1.5 Mbps de données ont été transférées. L'audio et la vidéo se sont parfaitement déroulés, et même si le moniteur ne prend en charge que QHD (2560 x 1440), la sortie était fantastique sur le moniteur HP.

Nous avons ensuite mis en place un modèle CAO d'un moteur dans Dassault eDrawings PRO. Nous pouvions le manipuler, le faire pivoter et le découper en temps réel sans pauses ni interruptions. L'utilisation du processeur était inférieure à 5 %, mais le réseau atteignait 5 Mbps.

Pour notre dernier test GPU, nous avons utilisé Google Earth Pro. L'utilisation du processeur était de 3 % et le réseau de 8 Mbps. Nous avons eu la même expérience d'utilisation de Google Earth sur le client que sur un système local.

Convivialité

Comme mentionné, nous avons utilisé le client pendant deux semaines comme bureau personnel pour tester sa convivialité. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des tests que nous avons effectués pendant cette période et les principaux résultats.

Lors de ces tests, nous avons utilisé un bureau virtuel exécutant Windows 10 (2004) et hébergé sur un serveur vSphere local. Il avait 2 vCPU, 8 Go de mémoire et 50 Go de stockage basé sur NVMe. Pour nos tests, nous avons défini la taille d'affichage du bureau virtuel sur la résolution native QHD du moniteur HP.

Nous avons d'abord utilisé VLC pour lire une vidéo (1720×720 @24 fps) stockée sur le bureau virtuel en mode plein écran. La vidéo s'est déroulée avec quelques frousses. Edge DX a montré qu'environ 8 % du processeur de l'appareil et 1.25 Go de RAM étaient utilisés, tandis que le bureau virtuel indiquait que plus de 90 % de son processeur était utilisé. Cela indiquait que la gigue provenait du bureau virtuel, pas du client et que le client pouvait gérer une charge exigeante à partir d'un bureau virtuel sans solliciter ses ressources.

Nous avons connecté un casque USB Jabra Voice 150 pour tester davantage l'appareil. Il a été découvert par le bureau virtuel et a fonctionné comme prévu.

Au cours des deux semaines, l'appareil a été utilisé pour les activités quotidiennes, telles que l'utilisation des applications Microsoft Office, le navigateur Web Chrome, la diffusion de musique et d'autres tâches courantes. Pendant ce temps, l'appareil a fonctionné sans aucun problème.

Configuration à deux moniteurs

Il n'est pas rare que les utilisateurs aient plusieurs moniteurs. Pour tester la capacité de l'appareil à gérer une configuration à deux moniteurs, nous avons connecté le moniteur HP 27u G5 au client via DisplayPort. IGEL a immédiatement reconnu le moniteur et nous avons configuré le deuxième écran en mode portrait.

Sur le moniteur portrait, nous avons affiché un bureau VMware TestDrive Horizon ; de l'autre, nous avons affiché notre bureau virtuel Horizon local. Nous avons joué différentes vidéos sur chacun des moniteurs en mode demi-échelle en même temps. Les deux vidéos ont été lues sans aucune instabilité, et Edge DX a montré que seulement 12 % environ du processeur du client et 1.3 Go de RAM étaient utilisés.

IGEL UCC

IGEL prend en charge les applications UCC telles que Zoom, WebEx et d'autres produits de communication audio/vidéo de trois manières différentes : vous pouvez les exécuter de manière native sur l'appareil, vous pouvez les exécuter sur le bureau virtuel ou vous pouvez les rediriger du bureau virtuel vers exécuté nativement sur le client. Le diagramme d'IGEL explique comment fonctionne la redirection.

Il convient de noter qu'IGEL prend en charge la redirection pour UCC et d'autres applications telles que les navigateurs Web.

Nous avons testé la redirection UCC avec Zoom. Nous avons branché notre caméra vidéo Logitech C920 sur un port USB. nous sommes entrés lsusb depuis le shell distant Edge DX ; cela a montré que l'appareil a été trouvé.

Nous avons ensuite lancé l'outil IGEL Webcam Tool et défini la résolution et la fréquence d'images de la caméra.

Nous devions installer Zoom pour VDI sur le bureau virtuel pour utiliser la redirection avec Zoom. Le package de redirection Zoom pour IGEL est préinstallé.

Nous avons ensuite lancé une session Zoom et avons eu la même expérience que l'utilisation de Zoom sur un système autonome.

La liste des processus actifs a vérifié que la réunion Zoom était redirigée et fonctionnait sur et utilisait les ressources du client HP plutôt que le bureau virtuel.

Edge DX n'a ​​montré aucun problème lorsque nous avons surveillé l'appel en temps réel.

Le tableau de bord Edge DX UC a montré que les performances du t655 étaient excellentes pendant l'appel.

Alors que les applications UCC deviennent un pilier pour les travailleurs, elles peuvent être gourmandes en ressources ; cependant, en utilisant la redirection, le processeur du client léger est utilisé plutôt que celui du bureau virtuel. Cela nécessite que le client dispose d'un logiciel pour le prendre en charge et d'un processeur suffisamment puissant pour gérer la charge supplémentaire. IGEL pouvait décharger le processus sans aucun problème, et le processeur du client était plus que suffisamment puissant pour le gérer.

La redirection se traduit par moins de ressources consommées par l'hôte sur lequel réside le bureau virtuel et génère une densité de bureau virtuel plus élevée sur l'hôte.

Autres protocoles distants

IGEL annonce que l'appareil fonctionne avec VMware Horizon Blast, CITRIX HDX, PCoIP et RDP. Pourtant, nous avons constaté que lors de l'ajout d'une connexion, une grande variété d'autres protocoles étaient disponibles, notamment Azure Virtual Desktop (AVD) et Amazon WorkSpaces.

Nous nous sommes connectés aux systèmes Linux et Windows 10 en utilisant SSH et à un système Windows 10 en utilisant RDP sans difficulté.

Ombrage d'écran

L'observation de l'écran est une fonctionnalité précieuse car elle vous permet de voir exactement ce que l'utilisateur voit sur son appareil. Ceci est extrêmement utile pour le personnel de support informatique lorsqu'il aide les utilisateurs à résoudre les problèmes.

IGEL permet l'ombrage d'écran via VNC. Nous avons utilisé cette fonctionnalité pour capturer de nombreuses captures d'écran que nous avons utilisées dans cette revue. Pour éviter d'affecter négativement les performances du client, nous n'avons pas utilisé l'ombrage de l'écran lors de la surveillance de la réactivité de l'appareil.

Nous avons activé l'ombrage de l'écran en sélectionnant Configuration IGEL > Système > Accès À Distance > Ombre.

Gestion des appareils

L'appareil peut être utilisé avec HP Device Manager (HPDM) pour une administration centralisée basée sur serveur des clients légers HP. Cependant, l'utilisation de HPDM dépasse le cadre de cet examen.

Les appareils exécutant IGEL OS peuvent être utilisés avec IGEL Universal Management Suite (UMS), un outil permettant de gérer plusieurs clients VDI à partir d'un seul portail. UMS peut gérer et contrôler plus de 300,000 XNUMX appareils IGEL à partir d'un seul panneau de verre. UMS prend en charge IGEL Cloud Gateway (ICG), une fonctionnalité qui lui permet de fonctionner avec les appareils IGEL, qu'ils soient connectés directement à un réseau d'entreprise ou non. Avec de plus en plus d'entreprises adoptant une philosophie de "travail de n'importe où", ICG est un énorme avantage.

L'utilisation de l'UMS, cependant, dépasse le cadre de cet examen.

Conclusion

HP a fait de nombreux choix intelligents lors de la conception du client léger de nouvelle génération t655. Pour faire face aux demandes croissantes que nous imposons aux clients légers, HP a équipé le t655 d'un processeur AMD Ryzen Embedded R4 à 2314 cœurs, de 32 Go de RAM DDR4 et d'un lecteur NVMe pour le stockage persistant. Cela permet à l'appareil de gérer les charges de travail d'aujourd'hui et de demain, y compris les applications UCC et vidéo intensives. L'ajustement et la finition de l'appareil sont de premier ordre, et la pensée qui est entrée dans l'appareil par HP était évidente.

Nous avons poussé l'appareil à fond et avons constaté qu'il pouvait supporter tout ce que nous lui lançions ; l'utilisation d'applications de bureau virtuelles compatibles GPU basées sur le cloud et d'un moniteur 2K secondaire ne l'a pas perturbé. Nous avons constaté que nous pouvions utiliser les ressources locales (CPU et RAM) sur le t655 pour exécuter des applications UCC en mode natif. Cela donne à l'utilisateur une meilleure expérience tout en permettant une plus grande densité de bureaux virtuels sur les hôtes.

Dans un souci de durabilité, le client et le moniteur ont été expédiés dans un emballage en carton recyclable sans utiliser de blocs de support en mousse. Le boîtier du client est composé à 45 % de plastiques recyclés post-consommation, tandis que le boîtier en plastique des moniteurs HP est composé à 90 % de plastiques recyclés post-consommation. Une fois que l'appareil n'est plus nécessaire, les utilisateurs peuvent participer au programme HP Device Recovery pour s'assurer qu'il est éliminé correctement.

Configuration de la station de travail HP Elite t655

Les menaces de sécurité sont courantes sur le lieu de travail d'aujourd'hui. Pour résoudre ce problème, HP et IGEL ont inclus des fonctionnalités de sécurité dans cet appareil, notamment la technologie AMD Memory Guard Secure Run qui crypte les données dans la mémoire principale, la version 2.0 du TPM certifié TCG et un système UEFI (BIOS). Ce système d'exploitation et IGEL placent ce système au premier rang des clients sécurisés.

IGEL a une solide réputation et une base d'utilisateurs fidèles, et nous avons été ravis de voir qu'IGEL est préinstallé sur les clients légers HP car cela réduit la charge des entreprises qui souhaitent les utiliser.

En résumé, le t655 est un client très puissant et IGEL prend en charge tous les principaux protocoles VDI ainsi que certains protocoles de niche et émergents. Au cours de nos tests les plus lourds, l'appareil a fonctionné admirablement. Cela ferait un excellent client VDI pour les utilisateurs critiques dans les secteurs de la santé, de la finance et d'autres secteurs où les utilisateurs disposent de plusieurs moniteurs 4K et utilisent fréquemment des applications exigeantes.

t655 avec page produit IGEL

– Tom Fenton est également employé par ControlUp.

S'engager avec StorageReview

Newsletter |  YouTube | Podcast iTunes/Spotify | Instagram | Twitter | TikTok | Flux RSS