Accueil Entreprise Examen du SSD Kingston DC1000M

Examen du SSD Kingston DC1000M

by Adam Armstrong
Kingston DC1000M

En mars de cette année, Kingston Digital Inc. a élargi sa gamme de SSD d'entreprise abordables avec l'introduction du Kingston DC1000M. Le nouveau SSD est censé être un disque abordable avec des performances de niveau NVMe qui remplace les anciens SSD SATA et SAS à mesure que les entreprises progressent. Le DC1000M est disponible dans des capacités comprises entre 960 Go et 7.68 To et dans un facteur de forme U.2.

En mars de cette année, Kingston Digital Inc. a élargi sa gamme de SSD d'entreprise abordables avec l'introduction du Kingston DC1000M. Le nouveau SSD est censé être un disque abordable avec des performances de niveau NVMe qui remplace les anciens SSD SATA et SAS à mesure que les entreprises progressent. Le DC1000M est disponible dans des capacités comprises entre 960 Go et 7.68 To et dans un facteur de forme U.2.

Kingston DC1000M

Le DC1000M fonctionne bien dans n'importe quel serveur ou baie utilisant des fonds de panier NVMe et U.2. Conçu pour des charges de travail mixtes, le nouveau disque est censé pouvoir atteindre 3 Go/s et jusqu'à 540 1000 IOPS avec une latence très faible. Ceci est idéal pour les applications de disques qui incluent la virtualisation, le HPC, la mise en cache de l'hébergement Web, la capture et le transport de médias haute résolution, ainsi que les charges de travail ERP, CRM, GL, OLAP, OLTP, ERM, BI et EDW. Le DCXNUMXM est livré avec une protection contre les coupures de courant et une surveillance télémétrique pour une meilleure protection et fiabilité des données.

Fond Kingston DC1000M

Le Kingston DC 1000M est disponible en quatre formats : 960 Go, 1.92 To, 3.84 To et 7.68 To. Pour cet examen, nous examinerons le modèle 3.84 To.

Spécifications du DC1000M de Kingston

Facteur de forme U.2, 2.5'' x 15mm
Interfaces NVMe PCIe génération 3.0 x4
Capacités 960 Go, 1.92 To, 3.84 To, 7.68 To
NON 3D TLC
Lecture / écriture séquentielle 960 Go – 3,100 Mo/1,330 Mo
1.92 To – 3,100 Mo/2,600 Mo
3.84 To – 3,100 Mo/2,700 Mo
7.68 To – 3,100 Mo/2,800 Mo
Lecture/écriture 4k à l'état stable 960 Go - 400,000 125,000/XNUMX XNUMX IOPS
1.92 To – 540,000 205,000/XNUMX ​​XNUMX IOPS
3.84 To – 525,000 210,000/XNUMX ​​XNUMX IOPS
7.68 To – 485,000 210,000/XNUMX ​​XNUMX IOPS
Latence Lecture/écriture TYP : <300 μs / <1 ms
Endurance 960 Go — (1 DWPD/5 ans)
1.92 To — (1 DWPD/5 ans)
3.84 To — (1 DWPD/5 ans)
7.68 To — (1 DWPD/5 ans)
Consommation d'énergie 960 Go : Veille : 5.14 W Lecture moyenne : 5.25 W Écriture moyenne : 9.10 W Lecture max. : 5.64 W Écriture max. : 9.80 W
1.92 To : Veille : 5.22 W Lecture moyenne : 5.31 W Écriture moyenne : 13.1 W Lecture max. : 5.70 W Écriture max. : 13.92 W
3.84 To : Veille : 5.54 W Lecture moyenne : 5.31 W Écriture moyenne : 14.69 W Lecture max. : 6.10 W Écriture max. : 15.5 W
7.68 To : Veille : 5.74 W Lecture moyenne : 5.99 W Écriture moyenne : 17.06 W Lecture max. : 6.63 W Écriture max. : 17.88 W
La température de stockage -40 ° C ~ 85 ° C
Température de fonctionnement 0 ° C ~ 70 ° C
Dimensions 100.09mm x x 69.84mm 14.75mm
Poids 160 g
Fonctionnement par vibrations Crête 2.17G (7-800Hz)
MTBF 2 millions d'heures
Garantie Limitée 5 ans de garantie

Kingston DC1000M Performance

Banc d'essai

Nos avis sur les SSD d'entreprise s'appuient sur un Lenovo ThinkSystem SR850 pour les tests d'application (Remarque : nous avons dû utiliser une carte adaptateur au lieu d'un emplacement de baie avant en raison d'un problème de compatibilité) et un Dell PowerEdge R740xd pour les benchmarks synthétiques. Le ThinkSystem SR850 est une plate-forme à quatre processeurs bien équipée, offrant une puissance de processeur bien supérieure à ce qui est nécessaire pour mettre l'accent sur le stockage local hautes performances. Les tests synthétiques qui ne nécessitent pas beaucoup de ressources CPU utilisent le serveur biprocesseur plus traditionnel. Dans les deux cas, l'intention est de présenter le stockage local sous le meilleur jour possible, conformément aux spécifications maximales des lecteurs du fournisseur de stockage.

Lenovo Think System SR850

  • 4 processeurs Intel Platinum 8160 (2.1 GHz x 24 cœurs)
  • 16 x 32 Go DDR4-2666 Mhz ECC DRAM
  • 2 cartes RAID RAID 930-8i 12 Go/s
  • 8 baies NVMe
  • VMwareESXI 6.5

Dell PowerEdge R740xd

  • 2 processeurs Intel Gold 6130 (2.1 GHz x 16 cœurs)
  • 4 x 16 Go DDR4-2666 MHz ECC DRAM
  • 1x carte RAID PERC 730 2 Go 12 Go/s
  • Adaptateur NVMe complémentaire
  • Ubuntu-16.04.3-bureau-amd64

Contexte des tests et comparables

La Laboratoire de test d'entreprise StorageReview fournit une architecture flexible pour effectuer des tests de performances des périphériques de stockage d'entreprise dans un environnement comparable à ce que les administrateurs rencontrent dans les déploiements réels. Le laboratoire de test d'entreprise intègre une variété de serveurs, de réseaux, de conditionnement d'alimentation et d'autres infrastructures de réseau qui permettent à notre personnel d'établir des conditions réelles pour évaluer avec précision les performances lors de nos examens.

Nous intégrons ces détails sur l'environnement de laboratoire et les protocoles dans les revues afin que les professionnels de l'informatique et les responsables de l'acquisition du stockage puissent comprendre les conditions dans lesquelles nous avons obtenu les résultats suivants. Aucun de nos examens n'est payé ou supervisé par le fabricant de l'équipement que nous testons. Des détails supplémentaires sur le Laboratoire de test d'entreprise StorageReview et un aperçu de ses capacités de mise en réseau sont disponibles sur ces pages respectives.

Analyse de la charge de travail des applications

Afin de comprendre les caractéristiques de performance des périphériques de stockage d'entreprise, il est essentiel de modéliser l'infrastructure et les charges de travail des applications trouvées dans les environnements de production en direct. Nos références pour le Kingston DC 1000M sont donc les Performances MySQL OLTP via SysBench et de Performances OLTP de Microsoft SQL Server avec une charge de travail TCP-C simulée. Pour nos charges de travail d'application, chaque disque exécutera 2 à 4 machines virtuelles configurées de manière identique.

Houdini par SideFX

Le test Houdini est spécifiquement conçu pour évaluer les performances de stockage en ce qui concerne le rendu CGI. Le banc d'essai pour cette application est une variante du type de serveur principal Dell PowerEdge R740xd que nous utilisons en laboratoire avec deux processeurs Intel 6130 et 64 Go de DRAM. Dans ce cas, nous avons installé Ubuntu Desktop (ubuntu-16.04.3-desktop-amd64) fonctionnant en métal nu. La sortie de l'indice de référence est mesurée en secondes pour terminer, moins étant mieux.

La démo Maelstrom représente une section du pipeline de rendu qui met en évidence les capacités de performance du stockage en démontrant sa capacité à utiliser efficacement le fichier d'échange comme une forme de mémoire étendue. Le test n'écrit pas les données de résultat ou ne traite pas les points afin d'isoler l'effet de temps d'arrêt de l'impact de la latence sur le composant de stockage sous-jacent. Le test lui-même est composé de cinq phases, dont trois que nous exécutons dans le cadre du benchmark, qui sont les suivantes :

  • Charge les points compactés à partir du disque. C'est le moment de lire à partir du disque. Il s'agit d'un thread unique, ce qui peut limiter le débit global.
  • Déballe les points dans un seul tableau plat afin de permettre leur traitement. Si les points ne dépendent pas d'autres points, l'ensemble de travail peut être ajusté pour rester dans le noyau. Cette étape est multithread.
  • (Non exécuté) Traite les points.
  • Les remballe dans des blocs de compartiments adaptés au stockage sur disque. Cette étape est multithread.
  • (Non exécuté) Réécrit les blocs compartimentés sur le disque.

Ici, le Kingston DC1000M a atteint 2,908.5 XNUMX secondes d'atterrissage dans le quart inférieur des disques testés.

Kingston DC1000M Houdini

Performances du serveur SQL

Chaque machine virtuelle SQL Server est configurée avec deux vDisks : un volume de 100 Go pour le démarrage et un volume de 500 Go pour la base de données et les fichiers journaux. Du point de vue des ressources système, nous avons configuré chaque machine virtuelle avec 16 vCPU, 64 Go de DRAM et exploité le contrôleur LSI Logic SAS SCSI. Alors que nos charges de travail Sysbench testées saturaient la plate-forme à la fois en termes d'E/S de stockage et de capacité, le test SQL recherche les performances de latence.

Ce test utilise SQL Server 2014 s'exécutant sur des machines virtuelles invitées Windows Server 2012 R2 et est souligné par Benchmark Factory for Databases de Quest. StorageReview's Protocole de test OLTP Microsoft SQL Server utilise la version actuelle du Transaction Processing Performance Council's Benchmark C (TPC-C), une référence de traitement des transactions en ligne qui simule les activités trouvées dans des environnements d'application complexes. Le benchmark TPC-C est plus proche que les benchmarks de performances synthétiques pour évaluer les forces de performance et les goulots d'étranglement de l'infrastructure de stockage dans les environnements de base de données. Chaque instance de notre machine virtuelle SQL Server pour cet examen utilise une base de données SQL Server de 333 Go (échelle 1,500 15,000) et mesure les performances transactionnelles et la latence sous une charge de XNUMX XNUMX utilisateurs virtuels.

Configuration des tests SQL Server (par machine virtuelle)

  • Windows Server 2012 R2
  • Empreinte de stockage : 600 Go alloués, 500 Go utilisés
  • SQL Server 2014
    • Taille de la base de données : échelle 1,500 XNUMX
    • Charge de client virtuel : 15,000 XNUMX
    • Mémoire tampon : 48 Go
  • Durée du test : 3 heures
    • 2.5 heures de préconditionnement
    • Période d'échantillonnage de 30 minutes

Pour notre référence transactionnelle SQL Server, le Kingston DC1000M a pu atteindre 12,579.7 XNUMX TPS, le plaçant au milieu du peloton.

Pour la latence moyenne de SQL Server, le DC1000M avait un total de 26 ms le plaçant en deuxième position.

Kingston DC1000M SQL moy latence

Performances de Sybench

Le prochain benchmark applicatif consiste en un Base de données Percona MySQL OLTP mesuré via SysBench. Ce test mesure également le TPS moyen (transactions par seconde), la latence moyenne et la latence moyenne au 99e centile.

Chaque Banc Sys La VM est configurée avec trois vDisks : un pour le démarrage (~92 Go), un avec la base de données prédéfinie (~447 Go) et le troisième pour la base de données testée (270 Go). Du point de vue des ressources système, nous avons configuré chaque machine virtuelle avec 16 vCPU, 60 Go de DRAM et exploité le contrôleur LSI Logic SAS SCSI.

Configuration des tests Sysbench (par machine virtuelle)

  • CentOS 6.3 64 bits
  • Percona XtraDB 5.5.30-rel30.1
    • Tableaux de base de données : 100
    • Taille de la base de données : 10,000,000 XNUMX XNUMX
    • Threads de base de données : 32
    • Mémoire tampon : 24 Go
  • Durée du test : 3 heures
    • 2 heures de préconditionnement 32 fils
    • 1 heure 32 fils

En regardant notre référence transactionnelle Sysbench, le Kingston DC1000M a atteint 5,485 XNUMX TPS en fin de peloton testé contre lui.

Kingston DC1000M Sysbench

Pour la latence moyenne de Sysbench, le DC1000M est arrivé dernier avec 23.3 ms.

Latence moyenne du banc d'essai Kingston DC1000M

Pour notre pire scénario de latence (99e centile), le DC1000M était le dernier avec 51.8 ms.

Kingston DC1000M sysbench 99e

Analyse de la charge de travail VDBench

Lorsqu'il s'agit de comparer les périphériques de stockage, les tests d'application sont les meilleurs et les tests synthétiques viennent en deuxième position. Bien qu'ils ne soient pas une représentation parfaite des charges de travail réelles, les tests synthétiques aident à référencer les périphériques de stockage avec un facteur de répétabilité qui facilite la comparaison de pommes à pommes entre des solutions concurrentes. Ces charges de travail offrent une gamme de profils de test différents, allant des tests « aux quatre coins », des tests de taille de transfert de base de données communs, aux captures de traces à partir de différents environnements VDI. Tous ces tests exploitent le générateur de charge de travail vdBench commun, avec un moteur de script pour automatiser et capturer les résultats sur un grand cluster de test de calcul. Cela nous permet de répéter les mêmes charges de travail sur une large gamme de périphériques de stockage, y compris les baies flash et les périphériques de stockage individuels. Notre processus de test pour ces benchmarks remplit toute la surface du disque avec des données, puis partitionne une section de disque égale à 25 % de la capacité du disque pour simuler la façon dont le disque pourrait répondre aux charges de travail des applications. Ceci est différent des tests d'entropie complète qui utilisent 100% du lecteur et les amènent dans un état stable. Par conséquent, ces chiffres refléteront des vitesses d'écriture plus soutenues.

Profils:

  • Lecture aléatoire 4K : 100 % de lecture, 128 threads, 0-120 % d'iorate
  • Écriture aléatoire 4K : 100 % d'écriture, 64 threads, 0-120 % de vitesse
  • Lecture séquentielle 64K : 100 % de lecture, 16 threads, 0-120 % d'iorate
  • Écriture séquentielle 64K : 100 % d'écriture, 8 threads, 0-120 % d'iorate
  • Base de données synthétique : SQL et Oracle
  • Traces de clone complet et de clone lié VDI

Comparables :

Dans notre première analyse de charge de travail VDBench, Lecture aléatoire 4K, le Kingston DC1000M était à la traîne du reste du pack avec une performance maximale de 580,077 219.3 IOPS à une latence de XNUMX µs.

Lecture Kingston DC1000M 4k

L'écriture aléatoire 4K nous a montré le contraire avec le DC1000M prenant la première place avec une performance maximale de 317,525 399.9 IOPS à une latence de XNUMX µs.

Passant à des charges de travail séquentielles de 64 1000, le DC64M a de nouveau pris la première place en 46,502 2.91 lectures avec un pic de 343.3 XNUMX IOPS ou XNUMX Go/s à une latence de XNUMX µs.

Lecture Kingston DC1000M 64k

L'écriture 64K a connu une autre solide performance avec le Kingston prenant la première place avec 31,600 2 IOPS ou environ 190 Go/s à une latence de XNUMX µs avant d'en perdre quelques-uns.

Notre prochaine série de tests concerne nos charges de travail SQL : SQL, SQL 90-10 et SQL 80-20. En commençant par SQL, le DC1000M s'est classé troisième avec une performance maximale de 198,187 160.9 IOPS à une latence de XNUMX µs.

SQL 90-10 a vu le nouveau disque Kingston atterrir en deuxième position avec une performance maximale de 197,847 161.1 IOPS à une latence de XNUMX µs.

Avec SQL 80-20, le DC1000M est de nouveau arrivé deuxième avec un pic de 185,634 171.4 IOPS à une latence de XNUMX µs.

Viennent ensuite nos charges de travail Oracle : Oracle, Oracle 90-10 et Oracle 80-20. En commençant par Oracle, le DC1000M a pris la deuxième place derrière le Memblaze 910 avec une performance maximale de 158,140 235.9 IOPS XNUMX µs.

Pour Oracle 90-10, le Kingston est à égalité en deuxième position avec le Samsung et a atteint un pic de 156,623 139.9 IOPS avec une latence de XNUMX µs.

Oracle 80-20, le DC1000M a conservé sa deuxième place avec un score maximal de 156,528 139.9 IOPS avec une latence de XNUMX µs.

Ensuite, nous sommes passés à notre test de clone VDI, Full et Linked. Pour le démarrage VDI Full Clone (FC), le Kingston DC1000M est resté à la deuxième place avec un pic de 145,139 238.5 IOPS à une latence de XNUMX µs.

Connexion initiale VDI FC, le DC1000M est tombé au troisième rang avec un pic de 52,123 568.7 IOPS avec XNUMX µs de latence.

Avec VDI ​​FC Monday Login, le DC1000M s'est une fois de plus classé troisième avec un pic de 49,867 318.7 IOPS avec une latence de XNUMX µs.

Pour le démarrage VDI Linked Clone (LC), le DC1000M a pris la deuxième place avec un pic de 72,430 220.2 IOPS à une latence de XNUMX µs.

La connexion initiale VDI LC a vu le Kingston tomber au troisième rang avec 29,229 271.3 IOPS avec une latence de XNUMX µs.

Enfin, avec VDI ​​LC Monday Login, le DC1000M s'est une fois de plus retrouvé en troisième position avec une performance maximale de 34,384 462.8 IOPS à une latence de XNUMX µs.

Conclusion

Le DC1000M de Kingston est une extension des SSD NVMe abordables de la société pour les centres de données. Le disque est destiné aux cas d'utilisation de charges de travail mixtes et remplace les disques SATA et SAS à mesure que les clients progressent. Le disque est disponible dans un facteur de forme U.2 et des capacités allant jusqu'à 7.68 To. Le DC1000M a indiqué des vitesses allant jusqu'à 3 Go/s et jusqu'à 540 XNUMX IOPS et est idéal pour la virtualisation, le HPC, la mise en cache de l'hébergement Web et les cas d'utilisation de capture multimédia haute résolution, entre autres.

Pour les performances, nous avons examiné à la fois nos tests d'analyse de la charge de travail des applications et VDBench et comparé le DC1000M de Kingston à d'autres disques ayant un objectif similaire. Dans nos benchmarks d'analyse de la charge de travail des applications, le DC1000M s'est bien comporté avec des performances SQL Server de 12,579 26 TPS et une latence moyenne de 5,485 ms. Pour Sysbench, le disque s'est classé dernier avec 23.3 51.8 TPS et une latence moyenne de 2,908.5 ms, et un scénario du pire des cas de XNUMX ms. Pour Houdini, nous avons vu XNUMX XNUMX secondes placer le lecteur dans le quart inférieur de ceux testés.

Avec VDBench, le DC100M a fait mieux dans l'ensemble. Les points forts incluent 580K IOPS en lecture 4K aléatoire (son pire classement ici), 318K IOPS en écriture 4K, 2.91 Go/s en lecture 64K et 2 Go/s en écriture 64K. SQL a enregistré des scores de 198 198 IOPS, 90 10 IOPS pour SQL 186-80 et 20 158 IOPS pour SQL 157-90. Oracle a fait atteindre 10 157 IOPS au disque, 80 20 IOPS pour Oracle 145-72 et XNUMX XNUMX IOPS pour Oracle XNUMX-XNUMX. Pour nos tests de clone VDI, le lecteur est resté autour de la deuxième ou de la troisième place avec des points forts dans les scores de démarrage, XNUMXK IOPS FC et XNUMXK IOPS en LC.

Le Kingston DC1000M offre de bonnes performances et une bonne capacité pour de nombreux cas d'utilisation différents. Ce disque remplacerait parfaitement les disques SATA ou SAS où les organisations recherchent une amélioration des performances à un prix abordable.

SSD Kingston

S'engager avec StorageReview

Newsletter |  YouTube | Podcast iTunes/Spotify | Instagram | Twitter | Facebook | Flux RSS