Consommateur

ORICO 2 To SSD avec examen du boîtier NVMe

Nous avons récemment testé le SSD ORICO J-10 2 To associé au boîtier haute vitesse de la série TXM2, qui présente une option intrigante sur le marché des disques SSD.

Nous avons récemment testé le SSD ORICO J-10 2 To associé au boîtier haute vitesse de la série TXM2, qui présente une option intrigante sur le marché des disques SSD.

Cependant, cette fois, nous voulions le mettre à l’épreuve et lui faire un véritable test sur le terrain. Nous avons donc fait appel à l'un de nos Discorde membres avancés, Liam Finch. Il a fourni une perspective unique du monde réel qui complète la mienne et a aidé à la rédaction de cet article.

Orico SSD et boîtier

Emballage et conception

Le SSD et le boîtier arrivent dans un emballage séparé mais correctement protégé, la taille du boîtier étant nettement plus grande que nécessaire. L'emballage du SSD est conforme aux normes de l'industrie, à l'instar de celles de marques établies comme Samsung. Le boîtier présente un design élégant et futuriste, attrayant pour les utilisateurs à la recherche d'esthétique dans leurs gadgets technologiques.

Apparence et impressions

Le SSD et le boîtier étaient livrés dans deux emballages distincts, mais presque sous forme de kit de bricolage. Il y avait des instructions en minuscules sur la façon d'assembler le SSD avec la bande thermique des deux côtés, puis d'ajouter le dissipateur thermique en haut et le plateau SSD en bas. Je n'ai jamais acheté de SSD qui m'ont obligé à construire un dissipateur thermique. Ils étaient tous pré-construits en usine, ce qui était une nouvelle expérience. De plus, l'emballage ESD du SSD était si serré qu'il y avait une certaine crainte d'endommager le disque en essayant simplement de le retirer.

Quant au boîtier, esthétiquement, il est très attrayant et dégage une sensation lisse et futuriste. Il est livré avec un œillet en caoutchouc de rechange pour fixer le disque dans l'emplacement M.2, et il est également livré avec un câble USB 3 (Gen2) pour des capacités de transfert à grande vitesse. Nous avons certainement mis cela à profit.

Convivialité et problèmes

La conception sans outil de la fixation du SSD au PCB est innovante mais présente des défis d'assemblage, certains utilisateurs ayant recours à des outils de fortune pour l'installation. L'absence de bouches d'aération et de capteur thermique soulève des inquiétudes quant à la fiabilité et à la sécurité à long terme, malgré l'inclusion de coussinets thermiques supplémentaires pour l'atténuation. De plus, le problème persistant des déconnexions aléatoires lors de l’utilisation, particulièrement visibles lors des jeux ou des transferts de fichiers entre appareils, nuit à l’expérience utilisateur.

Boîtier Orico et SSD

Support SSD Orico

Performance

Après avoir installé le disque dans mon Lenovo ThinkPad L15 pour répondre à son besoin de plus de capacité, les performances et la capacité du SSD ont répondu aux attentes, offrant des vitesses impressionnantes comparables à celles du SSD d'origine de l'ordinateur portable. Liam a également effectué des tests en utilisant le boîtier, intégrant finalement le SSD dans son bureau de laboratoire.

Au cours de nos tests approfondis, le SSD a démontré sa capacité à atteindre les vitesses de lecture et d'écriture annoncées, en utilisant efficacement la connexion USB pour des tâches séquentielles. Cependant, nous avons noté que dans les scénarios de lecture/écriture aléatoires, ses performances étaient gênées par les limitations inhérentes au débit USB.

De plus, nous avons observé que l'extérieur de l'enceinte pouvait atteindre des températures allant jusqu'à 58°C lors d'une utilisation prolongée, ce qui indique un besoin potentiel d'une meilleure gestion thermique. De plus, nous avons observé que quel que soit le boîtier, y compris à l'intérieur de mon ordinateur portable, le température enregistrée il ne faisait que 40°C ! Cela indiquait clairement que la puce du contrôleur du SSD n’avait jamais été utilisée pour l’analyse de la température.

Malgré ces préoccupations, les performances du SSD pour les transferts de fichiers généraux sont restées solides, ce qui suggère qu'il s'agit d'un choix solide pour les utilisateurs cherchant à améliorer la capacité et la vitesse de stockage, tout en prenant en compte certaines améliorations thermiques.

Affichage de la température CDI

Test de vitesse du disque Blackmagic

Test de vitesse SSD (installé sur un ordinateur portable)

Les vitesses de lecture et d'écriture sont proches de ce qui est annoncé sur la boîte. Il est possible que mon ordinateur portable et ses interfaces freinent les vitesses de transfert.

Conclusion

Le boîtier ORICO J-10 2 To SSD et TXM2 offre une solution rentable avec une capacité de stockage et des mesures de performances louables pour les scénarios d'utilisation de base à modérée. Cependant, la combinaison est gâchée par des problèmes de gestion thermique, une conception problématique sans outil et des déconnexions sporadiques. Bien qu’il se distingue par son prix abordable et son design, l’absence de capteur thermique et la nécessité d’une meilleure dissipation thermique constituent des inconvénients notables.

Ce produit, issu d'une entreprise élargissant son portefeuille des boîtiers à la fabrication de SSD, suggère un potentiel mais met également en évidence des domaines à améliorer. En tant que tel, il peut s'avérer utile pour les utilisateurs à la recherche d'une extension de stockage économique avec des exigences modérées, à condition qu'ils soient conscients de ses limites et puissent s'en accommoder.

Nous avons toujours aimé la fabrication et la qualité des accessoires ORICO. Le boîtier est un boîtier flexible pour un SSD M.2 NVMe, mais un SSD de mauvaise qualité diminue cela, ruinant l'ensemble. À notre avis, les accessoires ORICO méritent toujours d'être pris en considération, mais nous ne pouvons pas recommander le SSD.

S'engager avec StorageReview

Newsletter |  YouTube | Podcast iTunes/Spotify | Instagram | Twitter | TikTok | Flux RSS 

Franck Morrisson

La tête perpétuellement dans les nuages. Après avoir passé 14 ans dans l’armée, il s’est plongé directement dans le grand bain de l’ingénierie informatique. Depuis, il a travaillé dans des banques, des MSP et dans diverses équipes de sous-traitants. Il est fasciné par l'avancement des technologies cloud et est là pour vous guider à travers les environnements en évolution rapide et tous les derniers acteurs entrant dans le domaine.

Derniers Articles

Examen du SSD HP FX700

Le SSD HP FX700 Gen4 NVMe tente de trouver un équilibre entre coût et performances mais rate finalement la cible.…

Il y a 3 jours

CoolIT Direct Liquid Cooling – Efficacité transparente pour les serveurs refroidis par liquide

CoolIT propose des plaques froides, des collecteurs et des unités de distribution de refroidissement conçus pour aider les entreprises à adopter le refroidissement liquide pour les serveurs gourmands en énergie. (plus…)

Il y a 6 jours

Test du SSD Corsair MP700 PRO SE Gen5 (4 To)

Le Corsair MP700 PRO SE est une actualisation du MP700 PRO, avec quelques ajustements qui lui confèrent des performances significatives…

Il y a 1 semaine

Comment ça marche : Assistant d'importation Proxmox Outil de migration VMware

L'assistant d'importation Proxmox est une nouvelle façon de migrer des machines virtuelles d'ESXi vers Proxmox, offrant aux utilisateurs une…

il y a 2 semaines

Examen du serveur Supermicro AS-1115SV-WTNRT (AMD EPYC 8004)

Le Supermicro AS-1115SV-WTNRT est équipé de processeurs AMD EPYC 8804 qui offrent jusqu'à 64 cœurs avec un TDP efficace de 200 W. (plus…)

il y a 2 semaines

Examen du Graid SupremeRAID SR-1001

Le Graid SupremeRAID SR-1001 est un excellent choix pour ceux qui cherchent à équilibrer coût et performances dans un petit RAID NVMe…

il y a 2 semaines